Salades sauvages, sortie nature à La Boissière

Notre dernière sortie Salades Sauvages :

Samedi 18 Mars 2017

 

La Boissière Environnement organise des sorties salades afin de permettre à chacun de développer ses connaissances sur la grande diversité de plantes comestibles que nous avons sur notre commune. C’était un savoir qui se perpétuait de génération en génération, les anciens initiant les plus jeunes.

Sanguisorba-minor-fausse-pimprenelle

Cette cueillette se pratiquait d’octobre à avril et de nombreuses recettes permettaient de consommer crues ou cuites toutes ces plantes qui se vendaient également sur les marchés. La ballade a eu lieu le long du Coulazou où le groupe d’amateurs, sous l’égide d’initiés, a appris à reconnaître et donc récolter force plantes comestibles telles que coquelicots, porcelles, poireaux sauvages, bourraches, brocolis sauvages, répounches, etc…

cardamine

Cette agréable récolte s’est terminée en fin d’après-midi à l’ancienne gare de la Boissière, face à la plaine emblématique de la commune, par une dégustation de salades sauvages et de plats à base de plantes sauvages préparés par les membres de l’association. Tous se sont bien régalés.

Pour apprendre à reconnaître St Joseph, Renèbre (ou rumex) et autres chardons marie, rejoignez-nous lors de la prochaine sortie salades sauvages.

 

En exclusivité voici nos meilleures recettes à base de plantes sauvages que l’on trouve communément à la Boissière.

 

   Recette de la « gourgouillade (Recette familiale transmise par Marie-Christine DEJEAN)

04-DSC_6049

Pour réussir une bonne gourgouillade vous devez avoir cueilli au préalable, si possible en proportions égales, plusieurs types de salades sauvages : St Joseph, Coquelicot, Renèbre (ou rumex) et Pissenlit dent de lion.

Bien laver les salades à l’eau vinaigrée et les essorer.

Faire bouillir de l’eau salée, puis ajouter les salades. Laisser cuire quelques minutes (comme pour les épinards frais). Egoutter et hacher.

Faire revenir un peu d’ail avec du beurre ou de l’huile d’olive, mettre les salades hachées et ajouter sel, poivre, crème fraîche, œufs durs coupés en morceaux et des croûtons.

Dégustez aussitôt. Bon appétit !

Cichorium-intybus

Recette de la tapenade de chardons et tapenade de bourrache  (Recette originale transmise par Alain Couturier). La recette est la même pour la tapenade de chardons et celle de bourrache ; dans tous les cas il faut utiliser des feuilles de jeunes plantes et les cuisiner dans les heures qui suivent cette cueillette.

Pour obtenir l’équivalant d’un petit pot à confiture (environ 250 gr.), prendre 3 à 4 poignées de bourrache ou de chardon,  1 cuillère à soupe de câpres, 10 à 15 olives vertes, 1 à 2 cuillères à soupe d’huile d’olive et 3 à4 anchois selon gout. Mixer le tout jusqu’à l’obtention d’une pâte ayant la consistance d’une purée….

C’est prêt à être dégusté sur un bon pain de campagne

Pesto de plantain :

Pour 15 à 20 feuilles de plantain : 4 feuilles d’ail des ours ou une gousse d’ail 1 grosse c à s de poudre d’amande ou de noisettes 1 c à s de parmesan 3 c à s d’huile d’olive Sel et poivre 1c à c de vinaigre de cidre. Il est important de hacher très finement le plantain. Passer tous les ingrédients au hachoir électrique. Servir sur des toasts avec ou sans fromage frais, des crudités, des pâtes, …selon vos envies. Bon appétit !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *