L’INAUGURATION DE LA VOIE DE CHEMIN DE FER À LA BOISSIÈRE

La Gare

 

En 1894, Séverin Bonniol était maire de La Boissière. Il signe, le 15 novembre de cette année-là une convention avec la compagnie des chemins de fer ; celle-ci permet à la compagnie d’établir, à ses frais, une canalisation d’eau de la fontaine à la gare. Les locomotives ont à l’époque besoin d’eau car ce sont des locomotives à vapeur. Cette convention est acceptée par le préfet le 6 décembre. Le maire a de plus négocié un aller et retour gratuit de La Boissière à Aniane pour tous les habitants du village et des Mas.

Le jour de l’inauguration, les habitants attendent à la gare l’arrivée du train. Il va sans dire que chacun a revêtu ses plus beaux habits. En route pour Aniane ! Le retour était prévu dans la soirée, mais que faire toute une journée à Aniane. Il y a bien sûr les visites faites aux familles, le repas au restaurant pour certains, et le cabaret pour presque tous ! Plusieurs heures au cabaret impliquent plusieurs pichets de vin, c’est la moindre des choses. Enfin, le soir venu, tout le monde remonte dans le train. Mais le tarral (vent du nord) s’était levé dans l’après-midi et chose curieuse il ne soufflait pas pour tous avec la même vigueur. Le chemin du retour fut de assez long à très long- je parle ici du trajet allant de la gare au domicile des habitants-. Certains, pour éviter les bourrasques de vent étaient obligés de faire des pas de côté, d’autres d’avant en arrière. Enfin, après beaucoup d’efforts tout le monde s’est couché…….On avait bien fêté le premier passage du train à La Boissière.

Ce récit a été fait par les sœurs Imbert -Marte et Noélie, épicières à La Boissière en 1970, à J.F. Lalanne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *